Le Mapping Concurrentiel

L'actualité des entreprises

Le Mapping Concurrentiel

Le mapping concurrentiel est un outil marketing permettant à toutes les entreprises de se positionner sur un graphique à deux axes en fonction de deux critères différents. Cela permet de révéler les points forts et les points faibles de chaque entreprise sur un marché spécifique et ainsi de mettre l’accent sur les éléments à améliorer.

Il permet donc, d’un coup d’œil, de voir les points communs, les avantages concurrentiels que vous pouvez avoir ou que seuls vos concurrents ont et également de voir ce qui n’est pas exploité sur le marché.

Qu’est-ce que le mapping concurrentiel ?

Pourquoi réaliser un mapping concurrentiel ?

Réaliser un mapping concurrentiel vous permet de comprendre votre positionnement face à tous vos concurrents. Après avoir identifié vos concurrents directs et indirects, vous pourrez alors évaluer ce qui vous différencie de vos concurrents et ainsi améliorer vos offres pour vous démarquer d’eux.

La concurrence directe et indirecte

Afin d’établir un mapping concurrentiel, vous devez connaître les différents types de concurrence qui peuvent exister. En effet, un mapping concurrentiel ne peut être bon que si tous vos concurrents y figurent.

Il existe donc deux types de concurrence :

  • La concurrence directe. Celle-ci regroupe tous les acteurs du marché qui répondent aux mêmes besoins que vous. Par exemple, si vous avez une société de taxi, votre concurrent direct sera Uber. Il propose le même service (transport en voiture) et répond aux mêmes besoins des utilisateurs (déplacements).
  • La concurrence indirecte. Celle-ci regroupe tous les acteurs du marché qui proposent des dérivés à votre produit ou service. Reprenons notre exemple, si vous avez une société de taxe, vos concurrents indirects seront les vélos ou les trottinettes mis à disposition dans les villes. Ils ne proposent pas le même service (autre que la voiture) mais répondent aux mêmes besoins des utilisateurs (déplacements).

Comment réaliser un mapping concurrentiel ?

Les critères pour effectuer un mapping concurrentiel

Pour réaliser correctement votre mapping concurrentiel, vous devez choisir plusieurs critères afin de vous faciliter dans cette tâche et ainsi de voir votre positionnement. Voici une liste de critères qui pourrait vous aider, que vous pouvez bien évidemment compléter :

  • La qualité
  • Le prix
  • La gamme
  • L’esthétisme / design
  • La fiabilité
  • L’utilité
  • La satisfaction client
  • L’innovation
  • La notoriété
  • La cible
  • Le service après-vente (SAV)
  • L’e-réputation
  • L’implantation
  • La part de marché
  • Le chiffre d’affaires

Les étapes du mapping concurrentiel

  1. Définir les deux critères

Comme vu précédemment, vous devez sélectionner deux critères pour définir les axes du mapping concurrentiel. Si plusieurs critères vous intéressent, vous pouvez donc réaliser plusieurs mapping concurrentiels et ainsi les étudier ensemble. Pour que votre étude soit pertinente, vous devez sélectionner des critères cohérents et qui peuvent s’accorder ensemble.

  1. Lister et étudier les concurrents

Avant de commencer votre graphique, vous devez lister tous vos concurrents, directs et indirects. Vous devez également les analyser en fonction des critères que vous avez définis à l’étape 1. Cette étape est importante et doit être faite sérieusement. Si votre étude est bien réalisée, votre mapping concurrentiel sera pertinent. Outre le fait de réaliser ce graphique, vous devez continuellement observer vos concurrents : connaître les nouveaux acteurs du marché, savoir les nouveautés proposées, etc.

  1. Créer le graphique

Sur papier ou sur ordinateur, vous pouvez maintenant créer votre graphique. Pour cela, c’est très simple :

  • Tracez deux axes perpendiculaires,
  • Notez vos deux critères au bout de chaque axe,
  • Définissez un ordre de grandeur (généralement de 1 à 10).
  1. Positionner vos concurrents

Maintenant que votre graphique est réalisé, vous devez reprendre la liste de vos divers concurrents. Ensuite, vous devez attribuer une note pour chaque critère à chaque concurrent, en fonction de l’ordre de grandeur choisi à l’étape 3. En fonction de notes, vous positionnez vos concurrents sur le graphique.

  1. Analyser le graphique

Votre mapping concurrentiel est maintenant effectué, il vous faut donc effectuer une analyse approfondie afin d’orienter votre stratégie. Vous pouvez étudier où se positionnent majoritairement vos concurrents directs et vos concurrents indirects, et comparer avec la position de votre entreprise. Vous pouvez le faire dans sa globalité ou par critère. En fonction des résultats obtenus, vous pourrez alors définir votre stratégie pour vous démarquer de vos divers concurrents et ainsi proposer de nouvelles offres.

Cet outil est important pour chaque entreprise qui souhaite vérifier et améliorer son positionnement sur le marché. Cependant, il ne faut pas se limiter à cet outil pour construire toute sa stratégie et son évolution. En effet, le mapping concurrentiel prend en compte seulement deux critères, il est donc difficile de bien visualiser la situation au réel. D’autres outils existent afin d’approfondir votre étude.